0145000486 contact@ctint.fr

Programme

« Prenez soin de vous » avec le programme CARE

Programme conçu par un collectif de chercheurs et praticiens : Rebecca Shankland, Jean-Paul Durand, Marine PAUCSIK, Ilios Kotsou, et Christophe André

Description

C’est un programme en psychologie positive qui se centre sur les conditions et les interventions favorisant les capacités d’adaptation et l’épanouissement des individus et des groupes. Ce programme s’appuie sur des pratiques validées par la recherche, ayant montré leur efficacité en termes de réduction du stress, des symptômes anxieux et dépressifs et d’amélioration du bien-être durable.

Ce programme a été conçu par un collectif de chercheur et praticien :

  • Rebecca Shankland, Maître de conférences, Responsable du Diplôme de Psychologie Positive, Université Grenobles Alpes
  • Jean-Paul Durand, formateur en approche centrée solution et en psychologie positive
  • Marine PAUCSIK psychologue clinicienne et intervenante en psychologie positive
  • Ilios Kotsou enseignant-chercheur en psychologie, Université Libre de Bruxelles
  • Christophe André, psychiatre des Hôpitaux, Centre hospitalier Saint-Anne, Paris

La Psychologie Positive

Les émotions positives ouvrent l’attention et permettent le développement de nos ressources internes afin de résoudre un problème qui se présente à nous.  Nous percevons plus de choses, nous avons une vision plus large de ce qui nous entoure et nous avons accès à plus d’éléments en mémoire, ce qui nous aide à être plus créatif et à mieux nous adapter.

La psychologie positive est une science qui s’intéresse au développement d’une plus grande flexibilité et créativité au quotidien, c’est-à-dire ne pas nous laisser enfermer dans nos automatismes de pensée et de comportements. 

La psychologie positive, elle, s’intéresse aux forces quand le modèle psychologique « classique » s’intéresse davantage aux pathologies des patients.

Elle préfère parler de vulnérabilités que de faiblesses humaines. La vulnérabilité c’est l’acceptation de notre limite humaine, de nos émotions et la capacité à de choisir ce que nous décidons d’en faire.

Accepter sa tristesse, sa colère, sa temporalité, et ce qu’elles expriment. Être à l’écoute de ce qu’elles révèlent comme besoins non satisfaits non re-connus : c’est-à-dire connus et dont on peut faire un retour.

Elle se penche aussi sur l’action : créer et s’orienter vers l’avenir en répondant à la question “ comment ? ” plutôt que de se pencher sur le passé et la question du “ pourquoi ? ”. Enfin, elle fait en sorte de rendre la psychologie accessible à tous, afin que leur vie soit agréable et épanouissante en s’intéressant à leurs talents et à leurs ressources. Partir du plein pour attirer le plein.

Cette science a permis de proposer une modèle du bonheur dont les émotions positives, le sens des choses ou encore la focalisation font partie. La question est alors, est ce que la psychologie positive permet-elle de rendre les gens heureux ?

Programme

  • Séance 1 : co-construire une dynamique de groupe porteuse
  • Séance 2 : découvrir ses forces
  • Séance 3 : savourer l’instant présent
  • Séance 4 : se mettre à l’action
  • Séance 5 : prendre soin et développer sa bienveillance
  • Séance 6 : savourer chaque instant
  • Séance 7 : élargir sa bienveillance
  • Séance 8 : rester avec CARE

 

Il existe selon Martin Seligman, père de psychologie positive, trois dimensions pour définir une “ vie heureuse ” :

La première est la “ vie agréable ”. Dans cette vie, nous cherchons à avoir le plus de plaisir, d’émotions possibles et nous apprenons à les amplifier en savourant la pleine conscience. Cependant, l’inconvénient est l’habitude. Nous nous habituons aux émotions positives, au boost que cela nous procure. La première cuillère de glace à la vanille est toujours équivalente à un 100% d’extase, tandis que la 6ème …

Le deuxième type de vie est la “ bonne vie ”. La “bonne vie” consiste en l’engagement : dans son travail, son couple, ses amis, sa famille, ses loisirs. Lorsque nous sommes engagés dans une tâche, nous travaillons sur notre capacité de focalisation. C’est la notion de “ flow ” : être dans le moment présent en étant tellement concentré que nous sommes en transe intemporelle. Le plaisir lui est primitif, tandis que le flow est un moment où on ne ressent plus rien (exemple : capacité de fusion avec la musique). Afin de parvenir à ce style de vie là, il est essentiel de connaître ses points forts. Ainsi, vous pouvez réorganiser votre vie en fonction de vos forces afin de parvenir à des moments de flow.

Enfin, le dernier style de vie est la “ vie pleine de sens ”. Trouver du sens consiste à identifier ses points forts et à les utiliser pour une cause qui vous transcende. Le plaisir devient important s’il y a de l’engagement et du sens. Et le plaisir a des effets positifs sur la santé.

Ainsi, un accompagnement à travers la psychologie positive permet de mettre en valeur vos forces et de vous aider à créer des stratégies et une vie en accord avec vous-même.

Pour plus d’informations sur les notions de forces, nous pouvons échanger ensemble.

Modalités du groupe

  • Programme : en 8 séances
  • Jour : le vendredi après-midi
  • Durée : séances de 2h
  • Horaires : de 15h à 17h
  • Prochaines dates : cliquez ici
  • Tarif : 400€ le programme par personne
  • Nombre de partcipants : 12 personnes qui suivent l’ensemble des séances

>> Pour les renseignements, contactez la psychologue Ida El Hicheri (ida.elhicheri@pcdeveloppement.fr)

>> Pour les inscriptions : cliquez ici

Ce programme est destiné à toutes personnes qui souhaitent développer leur bien être, leur connaissance de soi et des autres.

Votre psychologue

Ida GENNARI – EL HICHERI a exercé une quinzaine d’années dans différentes fonctions RH et managériales dans de grands groupes français et au sein de laboratoires de recherche universitaire.

Trois valeurs guident son engagement professionnel : AUTONOMIE, ÉQUILIBRE ET RESPONSABILITÉ.

Trois valeurs qui lui semblent indispensables dans un monde de plus en plus rapide, imprévisible, et concurrentiel. Chacun a alors à y trouver sa place, celle qui lui permettra de s’exprimer dans toutes ses dimensions et d’être en mesure

d’apporter ses propres réponses face à la complexité des situations rencontrées. Ses travaux de recherche lors de sa thèse de Doctorat en Psychologie du travail et des Organisations à l’Université Paris V l’ont conduite à proposer une modélisation des compétences managériales et à développer une démarche d’accompagnement tout au long des parcours professionnels.

Elle a alors enseigné la psychologie cognitive et différentielle, la déontologie de l’exercice du métier de psychologue et la méthodologie des tests et aujourd’hui, à l’Université PARIS X – Nanterre, la Psychologie du Travail et des Organisations.

Elle est spécialisée dans l’évaluation des caractéristiques individuelles psychologiques : aptitudes cognitives, personnalité, compétences… C’est ainsi qu’elle s’est intéressée tout particulièrement aux profils dits « Atypiques » ou Multipotentiels ou Hauts Potentiels Intellectuels (HPI) et/ou Émotionnels (HPE).

Elle accompagne, à l’aide des méthodes issues de la psychologie positive, les enfants, les adolescents et leur famille ainsi que les adultes dans la détection de leur potentiel et son expression dans leurs différents domaines de vie personnelle, scolaire ou professionnelle.

En tant que coach de dirigeants, de chefs de projets, d’équipe, elle travaille tout particulièrement sur le concept de management conscient et les processus d’autonomisation et de responsabilisation au cours du coaching.

Elle est aussi une femme et une maman de 4 enfants. A ce titre, elle a eu à cœur, le 8 mars 2018, de fonder FEMME-S ET MERE qui soutient les femmes dans l’expression de toutes leurs facettes et la création de leurs projets de vie professionnelle et personnelle.

Au cœur de sa pratique professionnelle de manager, de psychologue, de coach, d’enseignante et de chercheur, trois éléments qui comptent pour elle se sont affirmés au cours de ces années :

– Apprendre réciproquement : co-construire, co-transmettre avec les clients, les étudiants, les partenaires, les collaborateurs avec qui elle travaille,

– Penser avec joie : créer avec plaisir ensemble, transformer une idée, une envie, avec espoir, curiosité et inspiration,

– Réaliser en vrai : s’ancrer dans le concret et mettre en œuvre.

C’est ainsi qu’elle a rejoint l’Association Française de Psychologie Existentielle (AFPE), afin de contribuer aux travaux de recherche et de mise en pratique d’accompagnements relatifs aux questions fondamentales du sens de ce que nous faisons au travail, et dans nos vies de manière général.