0145000486 contact@ctint.fr

Estime de soi et

Affirmation de Soi

Travailler sa confiance en soi, acceptation de soi, connaissance de soi et affirmation de soi pour aller vers un mieux être et un mieux vivre

L’estime de soi est indissociable de la conscience de soi. Nous sommes dotés de la capacité de réfléchir sur nous, de nous observer en train d’agir. Cette « conscience de soi réflexive » est une chance extraordinaire offerte à notre espèce: elle permet d’avoir du recul sur soi, de s’observer, de s’analyser, donc de changer, de s’adapter, de s’améliorer. Mais elle peut aussi servir à se détester, se mépriser, se critiquer… à se rendre la vie impossible et inconfortable. Et parfois stérile, car ces agressions vis-à-vis de soi peuvent paralyser toute forme d’action.

Les symptômes de souffrance de l’estime de soi

Un jour on s’aime, l’autre non. Il est normal d’avoir des hauts et des bas dans notre rapport à nous-mêmes. Ces oscillations sont légitimes et utiles. Elles nous informent de la réussite ou non de nos efforts, de notre niveau d’acceptation ou de rejet social. Cependant, nos réussites sont aussi subjectives : nous pouvons saboter des succès ou maquiller des déroutes, nous donner l’illusion de contrôler notre environnement… donc actions, relations et suppositions.

Toutes les manifestations de souffrance de l’estime de soi sont normales tant qu’elles restent occasionnelles. Le problème ne se pose que si elles deviennent fréquentes, voire constantes, intenses, disproportionnées par rapport à ce qui les a déclenchées. Elles témoignent alors d’un échec de mécanismes de régulation de l’estime de soi.

 

  • —Obsession de soi
  • —Tension intérieure
  • —Sentiment de solitude
  • —Sentiment d’imposture
  • —Comportements inadéquats par rapport à nos intérêts
  • —Tendance à l’auto-aggravation lorsqu’on va mal
  • —Procéder à des choix de vie contraires à nos envies
  • —Difficulté à demander de l’aide
  • —Dépendance excessive envers les normes
  • —Faire semblant
  • —Tentation du négativisme
  • —Problèmes avec la remise en question
  • —Caractère excessif des émotions négatives

« S’aimer soi-même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui durera toute la vie. »

Oscar Wilde

Les 6 dimensions d’une bonne estime de soi

  • Hauteur
  • Stabilité
  • Harmonie
  • Autonomie
  • Coût
  • Importance de l’estime de soi dans sa vie

Les groupes d’affirmation de soi

Pour se renseigner ou s’inscrire dans les prochains groupes du Centre : cliquer ici

L’affirmation de soi est une forme de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) qui vise à promouvoir l’égalité dans les interactions humaines en se basant sur la notion de respect des autres et de soi-même. L’affirmation de soi s’oppose aux autres modes de communication tels que l’inhibition et l’anxiété sociale, l’agressivité, et la manipulation. Elle peut être appliquée à tous les domaines où des difficultés relationnelles peuvent se rencontrer.

Objectifs

Le but de l’affirmation de soi est d’enseigner aux personnes des stratégies appropriées pour identifier et agir sur leurs désirs, leurs besoins et leurs opinions tout en restant respectueux des autres. Le groupe sera adapté aux besoins spécifiques des participants et aux situations qu’ils trouvent difficiles dans leur quotidien : timidité et phobie sociale, relations conjugales, conflits d’ordre professionnel, maintenir un changement de comportement, etc.

Déroulement

Le préalable à tout travail consiste dans un premier temps à faire l’inventaire des situations pour lesquelles les difficultés d’affirmation de soi se font le plus ressentir (chaque participant peut proposer une ou plusieurs situations). Ce « recueil de données » nous servira de support au travail de mise en pratique au cours des séances suivantes :
– Discussion sur des situations-types expérimentées au quotidien par les participants.
– Jeux de rôle afin d’apprendre à s’affirmer dans les situations sociales.
– Feedback : discussion du groupe tout au long du programme.

Programme

Par la mise en place d’objectifs spécifiques et progressifs, les participants au groupe pourront acquérir les compétences relationnelles afin de faire face aux nombreuses situations difficiles de la vie courante. Exemples de situations travaillées au cours du programme :

1) Prendre la parole, l’art de la discussion
2) Exprimer son désaccord : savoir dire non ou négocier
3) Vous êtes content : savoir faire un compliment
4) Vous êtes mécontent : savoir faire une critique
5) On vous félicite : savoir répondre aux compliments
6) On vous attaque : savoir répondre aux critiques
7) Résolution de problèmes, outils pratiques

 Le travail d’affirmation de soi permet de se débarrasser de ses modes de communication dysfonctionnels en exprimant de façon adaptée ce que l’on veut, ce que l’on pense, et ce que l’on ressent… sans anxiété excessive, et tout en respectant l’autre.