0145000486 contact@ctint.fr

Thérapie Brève ou

de Soutien

Pour une prise en charge thérapeutique intégrative

La thérapie de soutien a des objectifs thérapeutiques qui ne renvoient forcément pas à une catégorie clairement définie. Une telle psychothérapie se distingue d’autres thérapies visant à modifier la personnalité. L’objectif de la psychothérapie de soutien est d’aider la personne à supporter ses symptômes ou ses problèmes généraux, d’apporter un soutien moral. Elle est également le point de départ de toutes les autres psychothérapies. Elle se distingue des autres méthodes thérapeutiques car elle n’emploit pas de technique spécifique. Elle peut en revanche prendre pour base les facteurs communs, comme par exemple la création d’une relation d’alliance thérapeutique, des moments d’expression des émotions douloureuses jusqu’alors évitées, le développement de nouvelles habilités, l’accroissement de l’espoir… Ce travail peut impliquer ensuite l’application d’une technique thérapeutique plus précise et surtout ne dépendant pas des compétences du clinicien mais des caractéristiques du patient. Car ne s’agit il pas, pour une question d’efficacité, d’adapter le patient à une technique mais plutôt, d’adapter la technique au problème du patient.

La thérapie brève est une approche orientée vers les solutions : « le client construit sa propre solution en se basant sur ses propres ressources et ses propres succès » (Steve de Shazer). L’approche orientée vers les solutions se penche principalement sur la question : comment faire pour aller mieux ?

L’idée fondamentale en thérapie brève est alors de penser que le changement ne repose pas sur la connaissance du « pourquoi le problème existe ou subsiste », mais sur celle du « comment il se maintient ». L’étape de compréhension de l’origine du problème est en quelque sorte contournée, la thérapie s’orientant sur la recherche de solutions pour faire disparaitre le problème le plus rapidement possible. Faire différemment : le changement est au cœur de la thérapie brève orientée vers les solutions. « Ce n’est pas, en premier lieu, pour éclairer un passé inchangeable qu’on a recours à la psychothérapie, mais parce qu’on n’est pas satisfait du présent et qu’on désire rendre meilleur son avenir » (Milton Erickson ).

La thérapie brève favorise l’atténuation ou la disparition du symptôme et l’apparition d’une meilleure adaptation. Elle clarifie éventuellement les conflits internes. Le thérapeute intervient pour élaborer des solutions ensemble. Si le client le souhaite une thérapie brève peut se poursuivre par une autre approche thérapeutique comme la TCC ou la thérapie d’inspiration psychanalytique.

Votre psychologue vous propose une thérapie sous la forme d’un échange dans « l’ici et maintenant » où l’humain est au cœur de ma démarche. La thérapie aide à :

La thérapie aide à :

  • Prendre un temps pour soi
  • Se sentir soulagé
  • Prendre confiance en soi
  • Mieux se comprendre et comprendre les autres
  • Améliorer sa situation et/ou à prévenir les rechutes
  • Elaborer des repères
  • Nourrir son questionnement personnel
  • Trouver une capacité à agir et à profiter de l’existenc

Comment savoir s’il faut consulter ?

Un indicateur possible qui permet de savoir s’il faut consulter pour soi-même ou pour un enfant est si vous ressentez un sentiment de mal-être, d’impasse, un vécu douloureux, un besoin de parler afin de partager ce qui vous affecte pour vous soulager et avancer. Il arrive que le trouble ou la souffrance dont on se sent atteint, isole dans ses pensées. Dans cette situation imaginer que l’on est seul face à des problèmes qui paraissent insurmontables est une indication pour consulter et échanger.